Environnement

Sandi, Responsable RH chez RCS, nous parle des dispositifs mis en place au Cap pour retarder le Day Zero

Selon différentes études, la première grande ville du monde à manquer d’eau sera le Cap, en Afrique du Sud. Le 7 mai 2018, la ville du Cap a rapporté qu'il ne restait que 187 283 mégalitres d'eau dans les réservoirs, soit 20,85 % de leur capacité totale. Le « Day Zero » a été défini comme étant le jour où le niveau des barrages atteindrait 13,5 %. En attendant, la ville s'organise pour économiser le plus possible ce précieux or bleu. En dernier recours, la municipalité enclenchera une coupure générale. Si cela se fait, les habitants devront venir chercher uniquement 25 litres d'eau par jour, dans l'un des 200 sites dédiés à la distribution de l'eau.

Pour lutter contre la sécheresse qui frappe la ville depuis plusieurs années, anticiper la pénurie, et retarder le Day Zero, les autorités de la deuxième ville d’Afrique du Sud, ont lancé des programmes de sensibilisation de la population. Ce dispositif est à la fois synonyme d’urgence et d’espoir puisqu’il tend à réapprendre aux gens à consommer l’eau quotidiennement de manière plus respectueuse et responsable.

RCS, la filiale sud-africaine de BNP Paribas Personal Finance, s’est engagé dans ce programme Day Zero pour montrer l’exemple et donner envie à ses collaborateurs d’être les acteurs précurseurs et exemplaires d’un changement nécessaire et qui n’a pas beaucoup de temps pour s’opérer.

Sandi Richardson, Responsable du service Ressources Humaines, revient pour nous sur ce dispositif auquel BNP Paribas Personal Finance a pris part de différentes manières.