Engagement

Grâce au soutien de la Fondation Cetelem, Anne a porté son application d’aide aux sans-abris Homeless Plus encore plus loin.

À travers la Fondation Cetelem, BNP Paribas Personal Finance affiche sa volonté d’être un acteur engagé dans la vie sociale française. Véritable foyer d’initiatives et d’innovations en matière de responsabilité sociale, la Fondation Cetelem contribue à la lutte contre la fracture numérique et les exclusions qu’elle génère. Elle soutient des initiatives portées par des organismes d’intérêt général visant à encourager des projets d’inclusion numérique.

Dans le Groupe BNP Paribas depuis 15 ans, Anne a porté son projet devant la Fondation Cetelem dans le but d’avoir son soutien et c’est un succès ! Voici son histoire.

Quel est le programme dont tu souhaites nous parler aujourd’hui ?

J’aimerais vous parler d’un projet que je soutiens depuis le début et qui colle aux valeurs d'entraide que je défends : l’application d’aide aux sans-abris Homeless Plus.

Peux-tu nous la présenter ?

C’est une application gratuite, qui permet de géolocaliser les sans-abris avec leur accord, de poster ce dont ils manquent : nourriture, vêtements… ou tout simplement parler à quelqu’un. Ensuite, cela permet d’informer des personnes qui pourraient répondre à ces besoins. La version 2 de l’application sortira début octobre et permettra la mise en relation de commerçants, d’associations, de particuliers en mesure de venir en aide aux sans-abris avec notamment la création d’évènements solidaires.
L’application est très simple d’utilisation et permet de vite passer à l’action : vous entrez la localisation, l’état d’esprit de la personne, ses besoins et le tour est joué !

Comment as-tu entendu parler de ce projet ?

C’est une application à but non lucratif qui a été créée par une amie, Aida Demdoum. Nous partageons les mêmes valeurs et nous participions déjà à des maraudes, mais nous avions envie d’aller plus loin dans l’action et nous nous sommes dit que le digital pouvait être un moyen d’y parvenir.

Concrètement, quel est ton rôle au sein de cette association ?

Je travaille beaucoup sur les partenariats pour essayer de lever des fonds et faire évoluer le projet. Je prends aussi part aux évènements organisés par Homeless Plus comme les évènements solidaires ou les maraudes. Je tiens aussi à dire que nous sommes tous bénévoles au sein de l’association.

Tu as souhaité porter ton projet plus haut en le soumettant à la Fondation Cetelem. Comment as-tu su que la fondation pouvait te soutenir ?

Par pur hasard. En décembre dernier, j’ai contacté les équipes RSE dans le cadre d’une collecte de smartphones que nous distribuions ensuite aux sans-abris. Nous avons échangé sur l’association et on m’a dit que le projet correspondait totalement aux thèmes portés par la Fondation Cetelem. On m’a ensuite proposé de le présenter de manière plus officielle. Les membres de la fondation ont été séduits et ont décidé de nous financer sur trois ans.

Quelles ont été les réactions des personnes à qui tu as soumis le projet ?

Elles ont été très enthousiastes. Les membres de la Fondation Cetelem avaient beaucoup de questions concernant la géolocalisation ou l’usage des smartphones par les sans-abris. Nous avons échangé sur les « nouveaux usages » car, dans le secteur caritatif, l’approche sur la relation avec les sans-abris évolue. D’ailleurs, nous travaillons beaucoup avec des associations de jeunes étudiants très connectés pour voir comment utiliser les nouvelles technologies dans le cadre de l’application Homeless Plus.

Que vous apporte la Fondation Cetelem et comment cela a-t-il modifié votre façon d’opérer ?

À travers la Fondation Cetelem, BNP Paribas Personal Finance nous apporte son soutien financier et participe au développement de la nouvelle version de l’application. Elle nous donne également une visibilité auprès des plus de 6 000 collaborateurs de l’entreprise en France et nous permet de participer à certains évènements solidaires.
En juin, par exemple, nous avons participé à la Semaine Européenne du Développement Durable et récolté des smartphones. Nous avons également tissé de nouvelles relations humaines au sein du Groupe. Nous faisons de belles rencontres et nous nous rendons compte que beaucoup de gens aimeraient participer à l’aventure, même ponctuellement. En juillet, une collaboratrice nous a proposé de récupérer 100 thermos que nous avons pu distribuer aux sans-abris pendant la canicule pour qu’ils puissent garder de l’eau au frais. En un appel téléphonique, elle nous a donné un énorme coup de pouce.

Es-tu heureuse de savoir que l’entreprise dans laquelle tu travailles considère aussi tes engagements personnels, et te soutient dans ceux-ci ?

Bien entendu ! Je suis très fière de ma boîte ! Au-delà de la Fondation Cetelem qui nous a soutenu, je suis fière de tous les collaborateurs qui nous aident chacun à leur niveau. Je suis aussi heureuse des belles rencontres que j’ai faites, et des projets solidaires d’autres collaborateurs que j’ai découvert.

Qu’est-ce que tu dirais aux autres collaborateurs qui aimeraient présenter leur projet à la Fondation Cetelem ?

Allez-y ! Vous aurez l’écoute et la bienveillance de personnes qui vous « connaissent » déjà et cela change tout !