Innovation

Commerce Reloaded 2021 Mutation(S) : Bienvenue dans le monde de l’après-pandémie

Levallois-Perret, le 19 mai 2021

Connectivité à toute épreuve, gestion des besoins et des aspirations, Mutation(S) radicale(S) de la santé, de la mobilité, de l’économie Bienvenue dans le monde de l’après-pandémie

La Covid-19 à fait bondir la digitalisation du Commerce et de la Consommation de plusieurs années en à peine quelques mois, reléguant son mode de fonctionnement frontal traditionnel au profit d’un système immersif et connecté, révèle le rapport prospectif Commerce Reloaded 2021 de l’Echangeur BNP Paribas Personal Finance.

Depuis dix ans, les experts de l’Echangeur BNP Paribas Personal Finance livrent aux acteurs économiques un rapport de tendances sur les innovations technologiques qui s’apprêtent à impacter le monde du Commerce et de la Consommation : Commerce Reloaded. La rédaction de ce rapport requiert au préalable de suivre les signaux faibles tout comme les points de rupture déterminants en prise avec les acteurs de l’innovation digitale, du retail, de la distribution — du Commerce.

L’Echangeur BNP Paribas Personal Finance dévoile aujourd’hui les résultats de cette enquête prospective visant à éclairer l’écosystème dans son ensemble quant aux transformations en cours et à venir. Une version 2021 marquée par l’inévitable pandémie Covid-19, et qui fait office de tournant pour le secteur de la Consommation et du Commerce. Un secteur qui n’a cessé d’évoluer, au cours de la dernière décennie, d’un modèle d’interactions frontales entre marques et individus — ses principaux protagonistes — à une connectivité à toute épreuve. Avec, en vue, une gestion parfaite de nos besoins et aspirations, plus ou moins conscients. Plongée dans un secteur en pleine Mutation(S).

Années 2010 & apparition d’Uber : cellule souche du commerce d’aujourd’hui

Au moment où naissait Commerce Reloaded il y a dix ans, Uber partait à la conquête du monde, et devenait la cellule souche d’un nouveau commerce dont les premières manifestations et dérivés, bientôt qualifiés d’ubérisation, allaient chambouler notre relation à la consommation. Symbolisée par les Google Now, Ebay Now et autres Tinder, la simplification de nos vies en tant que clients et citoyens s’est mise en branle. La vie facile, le monde en un clic sont devenus la norme, les interactions se sont mises à générer de nouvelles formes de dialogues, d’exigences, et ont fini par créer de la valeur au quotidien. Fluidification, automatisation de l’acte d’achat, livraison en une heure, étaient les premiers signes d’un Commerce Ambiant totalement dédié à l’amélioration du parcours client. 

En 2014, le rachat de Nest par Google initialisait la propagation du « virus algorithmique », capitalisant sur nos moindres manifestations, faisant émerger une économie adossée aux flux ininterrompus de la vie. Ces écosystèmes, cristallisés par Amazon, Alibaba, Google, et appuyés sur les objets connectés sont devenus légions, et n’ont eu aucun mal à investir notre quotidien.

La Covid-19 précipite l’avènement du nouveau monde

Aujourd’hui la crise sanitaire, qui touche l’ensemble de notre planète, accélère avec force cette mutation numérique et structurelle, sur fond de consommation durable et responsable. Cette numérisation effrénée s’est étendue, touchant les derniers bastions tels que l’éducation, la santé et le travail, et ce sont toutes les dimensions de nos vies qui ont été dans l’obligation de se transformer, pour assister à l’avènement du sans-contact.

S’inspirant des fonctions du vivant, l’innovation technologique, exploitant désormais l’ADN à travers la biologie de synthèse, se positionne comme une planche de salut pour l’humanité, à l’image de l’ARN Messager. Ce biomimétisme rentre petit à petit dans notre quotidien et dans l’approche d’un commerce futur centré entre autres sur les deeptechs et l’économie circulaire.

Durant les périodes de confinement, notre double virtuel et computationnel a eu l’occasion de traverser le monde d’Animal Crossing en Gucci ou d’assister à un concert géant sur Fortnite, délaissant un monde réel dénervé. Entre Binge-watching et la gestion de leur identité virtuelle, nombreux sont ceux qui ont basculé de manière fluide dans des mondes fictifs de type Métaverses, où les nouveaux marqueurs s’appellent NFT (jeton numérique unique ou crypto-arts), Loot boxes (coffres virtuels offrant accès à davantage de personnalisation) et skins (objets ou biens virtuels). Bienvenue dans le nouveau monde !

Découvrez les 6 variants pour définir la réalité post-pandémie 

  1. Accélèration de la Digitalisation sans retour
  2. Un Commerce en radicale transformation
  3. Une Mobilité multimodale et connectée grâce au software
  4. Remodèlement du système de Santé par l'Intelligence Artificielle 
  5. Future-as-a-Service : la plateformisation de l'Economie, au-delà des GAFAM et BATX
  6. De la biologie aux médias, une consommation de Synthèse en gestation