Engagement Entreprise

« L’application MoodStories veille à ce que notre bien-être au travail demeure à l’ordre du jour chaque semaine »

Nina Johansen et Maja Granborg sont heureuses de présenter l’application MoodStories, une initiative de BNP Paribas Personal Finance Nordics visant à évaluer l’humeur des employés de l’entreprise. Découvrons leur témoignage !

Pouvez-vous vous présenter ?

Je m’appelle Maja Granborg, je suis Directrice des Ressources Humaines de BNP Paribas Personal Finance Nordics depuis 2018, et je m’appelle Nina Johansen, je suis Responsable de la Communication au sein de BNP Paribas Personal Finance Nordics et je travaille au sein du Groupe depuis 15 ans.

En 2019, nous nous sommes associées pour lancer une nouvelle initiative visant à faire de notre entreprise un lieu de travail encore meilleur : MoodStories.

Pouvez-vous expliquer ce qu’est l’application MoodStories ?

MoodStories est un outil qui permet de capter l’ambiance d’une organisation. Après avoir téléchargé l’application sur votre téléphone portable, vous pouvez facilement évaluer votre humeur de 1 à 5 et la partager de manière anonyme.

Dans l’application, des statistiques en temps réel sont générées vous permettant de surveiller votre propre humeur et de la comparer avec l’humeur de votre équipe et l’humeur de l’entreprise.

De plus, des rapports sont remis aux équipes pour lancer un dialogue sur ce qui fonctionne bien dans l’équipe et ce qui peut être amélioré.

L’application cible l’ensemble de l’organisation Nordics et est disponible pour tous les employés.

Pourquoi et quand a-t-elle été lancée ?

Le programme a été lancé en septembre 2019, et l’objectif était, et reste, de s’assurer que notre entreprise est un endroit idéal pour travailler !

Nous voulions d’abord donner aux employés les moyens de se faire entendre et nous assurer de faire du bien-être au sein de l’entreprise l’affaire de tous. En outre, l’objectif était également d’habiliter les managers en obtenant une rétroaction instantanée axée sur les données et leur permettant ainsi d’agir en temps opportun et de prêter attention aux questions les plus importantes et urgentes. Enfin, il est important d’encourager des relations étroites entre les employés et les managers, et de favoriser la transparence, ce qui nous permet de parler ouvertement des facteurs qui font de notre entreprise un excellent milieu de travail et d’identifier les pistes d’amélioration.

Après un an de vie, quels sont les résultats ?

L’outil est toujours bien vivant ! Nous avons poussé l’installation pour encourager la transparence et le dialogue.

Tout le monde est encouragé à noter son humeur deux fois par semaine – vous recevez une notification sur votre téléphone mobile. Les rapports d’humeur mensuels au niveau des Nordics sont partagés avec l’organisation dans le bulletin interne. Toutes les deux semaines, des rapports sont remis aux chefs d’équipes qui sont tenus de partager le rapport avec l’équipe et d’aborder les difficultés potentielles et/ou de célébrer les réussites.

En 2020, nous avons effectué une évaluation interne de MoodStories, qui n’a modifié que notre configuration. Comme nous n’avons pas imposé de règles fermes sur la façon de travailler avec l’application, elle est gérée différemment entre les équipes, ce qui a favorisé le partage des bonnes pratiques entre les différents départements.

Comment cette initiative a-t-elle été accueillie par les employés ?

Dans l’ensemble, c’était très bien perçu. L’intégration s’est bien déroulée, et même aujourd’hui, un an et demi plus tard, nous avons un taux d’adoption de 88%.

Comment résumeriez-vous ce beau projet en quelques mots ?

Avec MoodStories, nous accordons la priorité au bien-être des employés et veillons à ce que notre environnement de travail et notre bien-être demeurent à l’ordre du jour chaque semaine. Il est important d’avoir cette information régulièrement et vous n’avez pas à attendre le point annuel ou une séance individuelle avec votre manager.

Au cours de l’année passée, en raison de la mise en quarantaine liée à la COVID-19 et du fait que la majorité des collaborateurs travaillent à domicile, l’outil est de plus en plus pertinent, car la distance physique complique la tâche pour avoir une bonne idée du bien-être de l’autre.

Quelles sont les prochaines étapes ? Que souhaiteriez-vous pour l’avenir ?

Il y a un dialogue continu avec les managers pour évaluer si et comment MoodStories ajoute de la valeur aux équipes.

Sur un plan plus technique, nous mettons à jour certains des facteurs, en ajoutant du contenu amusant, pour garder l’attractivité de l’outil, par exemple, en utilisant des images de collègues dans l’application, puis nous envisageons de lancer une nouvelle évaluation interne en 2021.

Notre souhait pour l’avenir ? Eh bien, en termes de MoodStories nous visons évidemment rien de moins qu’un taux d’adoption de 100% !