Engagement Diversité

BNP Paribas Personal Finance s’engage en faveur de la diversité en créant un environnement inclusif pour les collaborateurs LGBT.

En Grande-Bretagne, BNP Paribas Personal Finance a décidé de lancer un programme pour l’inclusion des membres de la communauté LGBT. Lynda Brennan et Michael Johnson, respectivement Responsable Ressources Humaines et Responsable de l’Apprentissage et du Développement en Grande-Bretagne, sont à l’initiative de ce projet et travaillent main dans la main pour un recrutement ouvert et des conditions de travail agréables pour toutes et tous. Ensemble, ils nous en disent plus sur ce programme.

Pourriez-vous nous parler du programme à destination de la communauté LGBT que vous avez mis en place ?

Lynda :  Nous avons toujours eu une démarche inclusive dans nos processus de recrutement pour être certain de ne laisser personne sur la touche et attirer des candidats de tous horizons. Notre politique de recrutement colle à nos valeurs d’inclusion et prouve notre engagement.

Michael : Tout est dit ! Ce programme met en avant notre envie d’aller vers encore plus d’équité et d’égalité, spécifiquement pour la communauté LGBT.

Pourquoi avoir mis en place ce programme ?

Lynda : Nous avons présenté ce programme lorsque nous avons soumis notre dossier pour être reconnu dans le top 100 des meilleurs employeurs en Grande-Bretagne en 2015. Notre culture, ici, en Grande-Bretagne, a toujours été très inclusive et nous souhaitions nous servir de cette mentalité pour l’appliquer au monde du travail.

Michael : Le lancement du programme a réellement vu le jour en 2017. Nous avons souhaité faire valoir notre implication pour l’inclusion des collaborateurs LGBT et être fer de lance pour inciter les autres entreprises à en faire autant.

Le sexime et les droits LGBT ne sont pas des sujets faciles à traiter. Comment cela a-t-il été perçu ?

Lynda :  C’est vrai, cela reste un sujet sensible. Nous faisons très attention à ce que nos processus de recrutement se fondent vraiment sur les compétences des gens et non sur leur genre ou leur orientation sexuelle.

Michael : Tous nos managers sont formés dans le cadre de ce programme afin qu’ils puissent recruter en respectant scrupuleusement notre politique d’inclusion et nos engagements. Avant d’avoir suivi cette formation, les managers n’ont pas le droit de recruter. Nous leur parlons de la manière dont ils doivent s’adresser aux futurs collaborateurs durant les entretiens, les choses qu’ils peuvent demander et ne pas demander, etc.

Une fois embauchés, vous continuez à accompagner ces collaborateurs membres de la communauté LGBT ?

Lynda :  Bien entendu, il s’agit du second pilier de notre politique. Certains collaborateurs sont les pride allies identifiables grâce à des stickers et couvertures sur les ordinateurs ou leur poste de travail. Si nos collaborateurs, membres de la communauté LGBT, ont un quelconque souci, ils peuvent venir en discuter de manière confidentielle avec ces pride allies qui portent haut ce combat pour plus d’inclusion.

Michael : Cela fait également partie du programme de formation dont je parlais. Nous apprenons aux managers à être à l’écoute de tous, pas seulement des membres de la communauté LGBT. Sur le plan salarial, nous faisons également attention à ce tout le monde soit traité à la même enseigne.

Qu’est-ce qui, selon vous, participe au succès de ce programme ?

Lynda : Nous ne pourrions rien faire sans nos collaborateurs. Ce sont eux qui ont fait la promotion du programme auprès de leurs proches et auprès de la communauté LGBT. Sur un marché compétitif comme le nôtre, le fait que les gens en fassent eux-mêmes la promotion est un énorme point positif qui participe au succès de ce programme. 90% de nos collaborateurs recommandent notre entreprise sur les sujets de la diversité et de l’inclusion. C’est un excellent score et nous en sommes très fiers !

Pensez-vous pouvoir changer les mentalités chez BNP Paribas Personal Finance avec ce type d’initiative ?

Lynda : Nous l’espérons très fortement ! Nous savons aussi que les cultures et les législations varient selon les pays ; nous ne pouvons donc pas forcément appliquer ce qui se fait en Grande-Bretagne, ailleurs.

Pouvons-nous dire que dans une certaine mesure, vous aidez les collaborateurs à écrire leurs belles histoires en interne qu’importe leurs horizons ?

Lynda : En effet, nous prenons soin et nous nous soucions de chacun de nos collaborateurs ou futurs collaborateurs. Les collaborateurs entre eux se soucient les uns des autres, et dans ce sens, nous participons tous à l’écriture d’une belle histoire ensemble.